L'étiquette énergétique

Depuis mai 2006, vous pouvez choisir d'acheter un véhicule en fonction de ses émissions de CO2, grâce à une étiquette énergie obligatoire indiquant la consommation de carburant et les émissions de CO2 de la voiture.
 

Depuis mai 2006, il est possible d’acheter un véhicule en fonction de ses émissions de CO2. En effet, une étiquette énergétique indiquant la consommation de carburant et les émissions de CO2 est obligatoire et doit être apposée sur chaque voiture particulière neuve, ou affichée à côté de celle-ci de manière visible. Elle permet au consommateur de comparer les voitures et d’acheter en connaissance de cause. Rappelons que le CO2 ou dioxyde de carbone est le principal gaz à effet de serre responsable du changement climatique.

Les indications fournies par l’étiquette énergétique

Elle indique :

  • l’identité du véhicule (marque, modèle, appellation commerciale…),

 

  • son type de carburant (diesel, essence, GNV…),

 

  • ses consommations (mesurées sur cycle urbain, extra urbain, et mixte, en L/100km ou en m3/100km),

 

  • ses émissions de CO2mesurées sur cycle mixte,

 

  • et enfin le positionnement de la voiture sur l’échelle des émissions de CO2. Cette échelle comporte sept classes de couleurs différentes (comme pour les appareils électroménagers), de A à G et chacune correspond à une plage d’émissions de CO2.

 

 

En 2005, la moyenne des émissions des véhicules particuliers vendus en France, tous constructeurs confondus, était de 152g de CO2/km, ce qui correspond à une classe D. En 2009, cette moyenne est passée à 133g de CO2/km (classe C), et elle devrait continuer à baisser puisque les véhicules émettant moins de 120 g de CO2/km représentent aujourd'hui 50 % des ventes de voitures particulières.

 

Bon à savoir : la consommation de carburant et les émissions de CO2 d’un véhicule dépendent également du comportement au volant du conducteur. Une conduite plus souple réduira votre consommation, vos émissions de CO2...et les risques d'accident !

 

Définitions : la consommation urbaine correspond à un cycle de mesure représentatif d'une utilisation en ville exclusivement. La consommation mixte correspond à un cycle de mesure représentatif d'une utilisation en ville et hors agglomération (sur route et autoroute). Enfin la consommation extra urbaine correspond à un cycle de mesure représentatif d'une utilisation hors agglomération exclusivement. Ces chiffres sont mesurés en laboratoire et sont impossibles à retrouver en utilisation courante, ils n'ont qu'une valeur comparative et informative.