Les deux roues motorisées

Afin de limiter le temps passé dans les embouteillages en ville, nombreux sont ceux qui adoptent ce mode de transport individuel, soit pour se rendre sur leur lieu de travail, soit tout simplement pour circuler au plus vite. Pour les adeptes de sensations fortes sur route, la moto reste un moyen de se déplacer qui rassemble une communauté importante.
 

Depuis quelques années, on assiste à une augmentation croissante de vente de deux-roues 125 cm3, lesquels sont les favoris pour se déplacer en zones urbaines. Les tendances sont claires et il est envisageable que les ventes continuent à progresser dans les années à venir.

En dépit de moult avantages pour les utilisateurs, les deux-roues de plus de 125 cm3 contribuent largement aux émissions de polluants.

Les constructeurs s’efforcent de concevoir et fabriquer des engins répondant à des exigences en faveur du développement durable et proposent sur le marché des véhicules tels que le scooter hybride ou électrique, sans oublier la moto rechargeable sur secteur.

Les avantages

  • La rapidité pour parcourir de longues distances, et le gain de temps incontestable pour les trajets en ville

 

  • Un bon moyen pour éviter les embouteillages (on assiste au développement du service de mototaxi, avec10 compagnies à Paris 4 en province)

 

  • Une facilité de stationnement due à un encombrement réduit

 

  • Un entretien moindre, en comparaison à celui d’une voiture particulière

 

  • Une consommation de carburant inférieure à celle nécessaire pour la conduite d’une voiture.

Les inconvénients

  • Les accidents sont bien souvent plus graves que ceux intervenus avec une voiture (l’habitacle de la voiture est censé protéger les passagers)

 

  • Une extrême vigilance permanente est exigée lors de la conduite de l’engin

 

  • Vous devez être titulaire du Permis de catégorie A pour conduire une cylindrée supérieure à 125 cm3 (ce qui implique de supporter le coût inhérent à l’inscription, la formation et à l’examen du permis Moto)

 

  • Les deux-roues de plus de 125 cm3 ont une capacité de transport limitée à 2 passagers maximum

 

  • Un mode de transport classé parmi les plus polluants.

Pour minimiser les émissions de CO2, toxiques pour l’environnement, il est recommandé d’adopter une attitude éco-responsable en évitant toute conduite agressive (car elle entraîne une surconsommation de carburant) et en veillant au bon entretien régulier de votre appareil.

Les enjeux environnementaux

Selon l’Ademe, l’ensemble des deux-roues motorisés représente une menace pour la protection de l’environnement compte-tenu du caractère polluant qui lui attribué. En effet, une étude réalisée en 2008 compare les émissions de gaz polluants émises par 14 deux-roues et 2 voitures actuelles testées sur une distance égale, effectuée entre Paris et la banlieue parisienne à heure de pointe. Le résultat affiche des scores inquiétants, car bien que deux fois plus rapides que la voiture, les deux-roues motorisés rejettent en moyenne 10 fois plus de gaz polluants.

Avec une obligation de répondre à la norme Euro3* en matière de pollution, le scooter ou la moto sont loin derrière la norme Euro2* conférée à la voiture, mais sont considérés comme moins polluants que les cyclomoteurs de cylindrée de 50 cm3, ces derniers étant classés Euro4*.

*Ces normes européennes fixent les limites de taux de pollution en g/km.

Les deux-roues motorisés peuvent être une alternative à la voiture quand on sait que 80 % des automobilistes roulent seuls dans leur voiture (source : Ademe). Ils sont certes plus polluants mais il convient de prendre en considération le nombre de passagers qu’ils peuvent transporter.