Les autres alternatives

Les préoccupations environnementales et économiques poussent les constructeurs automobiles à rechercher toujours plus de solutions pour réduire les émissions de CO2 des véhicules. En voici quelques unes :
 

Les véhicules fonctionnant aux biocarburants

Certains additifs aux carburants traditionnels que sont le Diesel et l’essence sont utilisés aujourd’hui : on parle ainsi de biocarburants ou agrocarburants. Pour les voitures essence, on parle de bioéthanol, pour les véhicules Diesel de biodiesel. Si leur utilisation est encore marginale en France, les carburants comme l’éthanol et le superéthanol (ou E85) sont considérés comme des énergies renouvelables, ce qui leur confère l’avantage d’être assimilés comme des « carburants verts ».

 

En France, ces carburants verts sont utilisés sous forme de mélanges (selon l’Ademe, avec un taux de 2 à 5%, qui devrait augmenter). Le superéthanol ou E85, mélange de l’essence (15%) et de biocarburant à 85% (obtenu à partir d'alcool végétal extrait de la betterave, de la canne à sucre ou de céréales...), devrait de plus en plus investir le marché, dans une perspective de minimiser les émissions de gaz à effet de serre.

Les véhicules roulant au super-éthanol offrent l’atout écologique de n’émettre que très peu d’oxydes d’azote et pas de particules (source Ademe).

 

Des véhicules appelés « Flex fuel » ou VCM (Véhicule à Carburant Modulable) sont arrivés sur le marché de l’industrie automobile. Commercialisés notamment par Ford, Saab, Peugeot, Renault, etc., ils offrent la possibilité de pouvoir fonctionner indifféremment au superéthanol E85 et/ou à l’essence Super sans plomb classique.

La voiture solaire

Il s’agit d’une voiture électrique qui se recharge totalement ou partiellement grâce à l’énergie produite par le soleil. En effet, les voitures solaires sont dotées de modules photovoltaïques qui permettent de contribuer à la recharge de la batterie.

 

L’avantage de la voiture solaire réside dans le fait qu’elle ne nécessite pas de carburant pour fonctionner, et qu’elle n’émet pas de particules toxiques à la protection de l’environnement. En contrepartie, elle possède une faible autonomie, se doit d’être légère pour assurer le maximum de performances et son coût est encore élevé. Il s’agit pour le moment de prototypes de laboratoire.

En savoir plus

La voiture à hydrogène

Il s’agit d’une voiture électrique dont la propulsion fonctionne grâce à une pile à combustible : on mélange dans le réservoir de l’hydrogène et de l’oxygène tiré de l’air ambiant, ce qui produit une réaction chimique, laquelle permet de fabriquer de l’électricité et alimenter le moteur.

Si la voiture à hydrogène est une vraie réponse écologique, il faudra pour autant attendre encore quelques années pour voir sa concrétisation (pas avant 2015/2020).

 

Ecologique, certes ce type de véhicule l’est dans la mesure où il n’exige pas de carburant pour fonctionner. Toutefois, attention car même si l’hydrogène n’émet aucune pollution locale lorsqu’il est utilisé dans une pile à combustible, la production de ce dernier a un impact carbone qu’il convient de considérer. Fabriqué à base de gaz naturel, la transformation de cette ressource fossile génère du CO2, ce qui n’agit pas en faveur de la protection de l’environnement.

Constructeurs et industriels s’adonnent à des recherches visant à la mise en œuvre de tels véhicules sur le marché.

(Source : www.developpementdurable.com)

 

Bon à savoir : Si la solution pile à combustible à partir de l’hydrogène semble conceptuellement la plus facile à mettre en œuvre, la difficulté de stockage dans le véhicule de l’hydrogène ainsi que celle à mettre en place un réseau de distribution poussent certains fabricants à développer le reformage.

Cette technique consiste par le biais d’un dispositif (le reformeur) à transformer du méthanol, du gaz naturel (GNV) ou du propane (GPLc) en hydrogène dans le véhicule avant de l’introduire dans la pile à combustible.

Ces solutions restent à ce jour des solutions de laboratoire

Plus d'infos sur les nouvelles voitures électriques et hybrides qui arriveront massivement sur le marché dans quelques mois.