Roller et trottinette

Les transports dits "doux" n'émettent pas de CO2 : ils sont donc bénéfiques pour notre environnement, mais aussi pour notre santé, car ils nous obligent un effort physique (marche à pied, vélo, roller...). Un excellent moyen de faire d'une pierre deux coups !
 

Au même titre que le vélo ou la marche à pied, rollers et trottinettes peuvent se substituer à la voiture particulière pour effectuer des trajets de courtes distances, a priori en ville.

 

Les avantages conférés à ces modes de transport « doux » sont leur gratuité, le gain de temps réalisé sur de courtes distances, les bienfaits pour la santé, et surtout le fait qu’ils sont considérés comme non polluants, puisqu’ils ne nécessitent pas de carburant pour fonctionner.

 

Certaines trottinettes se voient aussi dotées de moteur électrique, ce qui en fait de véritables moyens pour se déplacer dans les zones urbaines. Ecologique, économique et sans permis, l’usage de la trottinette électrique s’inscrit dans une politique en faveur de l’éco-mobilité.

 

Rollers et trottinettes sont assujettis aux mêmes règles de circulation que celles imposées aux piétons: ils doivent rouler sur les trottoirs.

 

Bon à savoir : la vitesse moyenne réalisée par un individu circulant à roller est de 12 km/h, tandis qu'elle est de 10 km/h pour la trottinette.