La voiture: contexte

Les statistiques fournies par l'ADEME affirment que 75% des déplacements de votre domicile à votre lieu de travail se font en voiture et que, pour des trajets urbains, 80% des automobilistes sont seuls à conduire leur véhicule. Pourcentages importants, que les pouvoirs publics souhaiteraient naturellement faire chuter, au profit des économies d'énergie et donc de la protection de notre environnement.
 

Les analyses menées par l’Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité (INRETS) dévoilent que la distance entre le lieu d’habitation et de travail ne cesse d’augmenter, et que très souvent, la population active est amenée à se déplacer pour des motifs professionnels. Par exemple, en 2007, 33 milliards de kilomètres ont été parcourus par les professionnels français (dont 11 Mds par avion, 12 Mds par voiture et 7 Mds par le train).

Selon l’usage que vous faîtes de votre voiture, du nombre de personnes habilitées à l’utiliser, du nombre de kilomètres que vous estimez parcourir sur une année, de votre mode de vie et de votre budget, votre recours à la voiture comme moyen de transport peut différer.

 

Bon à savoir :

  • Le parc automobile en circulation est estimé à plus de 37.4 millions de véhicules, chiffre en croissance constante (Source CCFA : Comité des Constructeur Français d’Automobiles /Janvier 2009)

  • 80% des foyers français possèdent au moins un véhicule. Parmi ces 80%, 45% ne possèdent qu’une seule voiture et 35% possèdent au minimum 2 voitures

  • A Paris, ville dans laquelle les transports en commun sont très développés, seulement 53% des ménages utilisent au moins un véhicule pour leurs déplacements (Source CCFA). 

  • 40% de la consommation d’énergie du secteur des transports se fait en zone urbaine ou périurbaine (Source : ADEME) 

  • La part représentée par la voiture particulière reste prépondérante dans les transports : 62% contre 4% pour les transports collectifs (Source : ADEME).

 

Le ministère de l’écologie et du développement durable a présenté en octobre 2009 un plan national avec des actions concrètes pour développer les véhicules propres. L’objectif est de favoriser tant que faire se peut l’usage de voitures hybrides ou électriques rechargeables.

 

En savoir plus  sur le plan national véhicules propres

 

Le choix des énergies : traditionnelles ou nouvelles

Il existe aujourd’hui pléthore de solutions innovantes qui permettent un usage de la voiture en respect avec un cahier des charges en faveur de notre environnement. Depuis une dizaine d’années, l’industrie automobile se concentre sur la recherche de solutions pour rouler en respectant au mieux l’environnement, tout en maitrisant le prix de vente des voitures. Aujourd’hui, on imagine de multiples réponses pour inciter les propriétaires à renouveler leurs véhicules et surtout à s’équiper de véhicules moins émetteurs de CO2.

Le Grenelle de l’Environnement a fixé un certain nombre de mesures visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre des transports de 20% à l’horizon 2020 pour favoriser les véhicules « propres ».

Afin d’encourager le renouvellement du parc automobile vers des véhicules moins émetteurs de CO2, ont été mis en place des dispositifs de bonus/malus, des étiquettes énergie et surtout une évolution de la taxation en fonction des émissions.